non

image.pngCoups de cœur de mars


Les médiathécaires du CE vous proposent leurs coups de cœur...

Livre

Les sorcieres

Les sorcières, une histoire de femmes de Céline du Chéné

Un véritable voyage dans le temps pour explorer la figure de la sorcière à travers les âges... C'est une histoire de femmes dont les pouvoirs dérangent. Fascinante et attirante pour certains, dangereuse et maléfique pour d'autres, la sorcière a toujours peuplé notre imaginaire collectif. Qu'on lui prête un balai, des potions magiques ou une sexualité débridée, elle suscite tous les fantasmes. Autrefois traquée et brûlée, elle est aujourd'hui une femme de savoir, indépendante et puissante. Quel est le lien qui les unit au-delà des siècles ?
Céline du Chéné est allée à la rencontre des sorcières. Elle a recueilli leurs paroles auxquelles se mêlent celles d'historiens, de chercheurs, d'anthropologues, mais aussi de dessinateurs, de critiques de cinéma ou de danseuses...
Au fil des pages de ce beau livre, inspiré des quatre épisodes de La série documentaire diffusés sur France Culture, défilent de nouvelles références à l'art et à la culture, sans oublier quelques récits emblématiques, documents d'archives, objets de sorcellerie, plantes et sortilèges.

Livre Les testaments

Les testaments de Margaret Atwood

Sans doute inspirée par le succès de la série télé tirée de La Servante écarlate, Margaret Atwood n’a pas résisté à nous offrir la suite de son roman culte de 1985. Grâce à son talent, elle n’a pas laissé les scénaristes du feuilleton dicter ses choix et elle nous délivre sa vision du “devenir” de cette société américaine du futur dans laquelle des extrémistes religieux ont pris le pouvoir. À travers les destins parallèles de trois femmes, on comprend mieux comment ce système aberrant a pu se mettre en place, comment les citoyens ont été amenés à l’accepter et jusqu’où va cette allégeance. Alors que certains chrétiens parmi les plus sectaires semblent avoir trouvé leur “bonheur” dans l’Amérique de Donald Trump, l’univers imaginé par Margaret Atwood il y a trente-cinq ans devient aujourd’hui encore plus glaçant. Petit à petit, l’auteure met en place les pièces du puzzle pour nous amener progressivement vers l’aboutissement de cette lutte entre cette dictature fanatique et ceux qui finissent par perdre la foi ou qui sont entrés en résistance dès le début.

DVD

Amerrika

Amerrika de Cherien Dabis

Née aux Etats-Unis, fille d'immigrés palestino-jordaniens, Cherien Dabis a passé son enfance dans l'Ohio, et ses vacances en Jordanie. Arabe en Amérique, américaine en terre arabe : l'exil est le thème de son premier long métrage. Amerrika navigue entre réalisme et comédie pour rendre palpable ce sentiment de n'être chez soi nulle part.
Mouna, divorcée et mère d'un adolescent, est une femme palestinienne enthousiaste et optimiste. Au cœur des territoires occupés, le quotidien est pourtant éprouvant et l'horizon morose. Et puis un jour, quitter cette vie et aller travailler aux Etats-Unis deviennent possibles : étrangère en son pays, Mouna peut bien l'être ailleurs. Elle part alors avec son fils Fadi rejoindre sa sœur installée depuis quinze ans au fin fond de l'Illinois. Après le réconfort des retrouvailles, Mouna et Fadi vont devoir trouver leur place dans cette “Amerrika” tant rêvée. Mais les Etats-Unis, partis en guerre contre le diable Saddam, ont une bien étrange conception de l'hospitalité. Il en faudra davantage pour freiner Mouna dans sa quête d'une vie meilleure.
Amerrika est un film qui donne à voir ce qu'on pourrait appeler “l'autre côté du miroir” en parlant de choc des cultures avec une générosité et une bonne humeur contagieuses. Un ton résolument léger, au style sincère, émouvant mais avec une touche humoristique qui l'empêche d'être une tragédie et de faire passer son message.