non

Coups de cœur de novembre

Les médiathécaires du CE vous proposent leurs coups de cœur...
N'hésitez pas àcliquer sur les visuels pour obtenir des informations complémentaires et des videos sur les oeuvres.

2019 11 Grey AreaCD

Grey Area de Little Simz

Encensée par Jay-Z et Kendrick Lamar, la rappeuse anglaise publie un troisième album, l’intense Grey Area, très attendu par la communauté hiphop.
Retentissant, d’une énergie brute, presque abrupte, quasi folle, mais foncièrement maîtrisée, ce nouvel album, “Grey” Area – ni tout à fait blanc ni vraiment noir – est le portrait d’une femme née au milieu des années 1990, qui a grandi avec le hiphop, qui s’est nourrie de jazz, de funk et de musique soul et qui explore son monde et réfléchit sur les processus qui l’ont menée là où elle est aujourd’hui à travers (au moins) dix nuances de gris.

2019 11 une bete au paradisLivre

Une bête au paradis de Cécile Coulon

Dans sa ferme isolée au bout d'un chemin de terre, appelée le Paradis, Emilienne élève seule ses deux petits-enfants, Blanche et Gabriel. Devenue adolescente, Blanche rencontre Alexandre, son premier amour. Mais, arrivé à l'âge adulte, le couple se déchire lorsqu'Alexandre, dévoré par l'ambition, exprime son désir de rejoindre la ville tandis que Blanche demeure attachée à son coin de terre.
Dans ce roman aux allures de fable, les femmes sont fortes et indépendantes, affirmées dans leurs choix et leurs passions. Et au contraire l'image de l'homme est associée à la violence ou à la vénalité. Pas de cadeau pour la gente masculine.
Cécile Coulon a dit qu'avec ce roman elle voulait arrêter d'être l'auteur très sage qu'elle est depuis douze ans. Elle y est parvenue tant ce roman est plus noir, plus violent, plus sexuel aussi que ses précédents romans.

2019 11 EngrenagesDVD

Engrenages - Série policière

Engrenages est l'une des rares séries françaises à s’être exportée dans plus de 70 pays. Produite par Canal +, elle a conquis les USA et a remporté le prix de la meilleure série (Globe de Cristal) en 2015.
Le scénario écrit par Anne Landois est certainement l’une des touches les plus singulières.
Elle a su livrer une atmosphère poétique aux banlieues grises et sinistres, ainsi qu’au Paris glauque des souterrains et des gares. Elle a su donner aux personnages une dimension psychologique hors du commun, en évitant les clichés. Pourtant, tous sont animés par des situations atypiques et mus par des vies marginales : la commissaire est une femme en manque d’équilibre, son coéquipier un blessé de la vie, le juge un sentimental qui s’ignore et l’avocate une femme qui cache ses douleurs. Chaque épisode recèle des énigmes terrifiantes, paraissant irréelles même si inspirées de faits divers réels. Les scènes sont crues, notamment à la morgue, lorsque les corps sont expertisés.
Anne Landois n’en fait pas trop non plus et possède une grande humanité et empathie, raisons pour lesquelles on s’attache aux personnages vers qui on transfère nos émotions, nos craintes, nos nuits sans sommeil.
Attention, chacune des sept saisons est différente, documentée avec exactitude, sur le fonctionnement de la police, de la justice et du milieu des trafiquants en tous genres.
Ne pas s’arrêter aux premières images qui peuvent parfois paraître frontales, mais “c’est l’arbre qui cache la forêt”, en filigrane se niche toute une panoplie de sentiments troubles.