non

Bulletin d'inscription

2018 04 CorotCorot, le peintre et ses modèles

Musée Marmottan Monet

Samedi 2 juin à 13h

Aujourd’hui universellement célèbre pour ses paysages, Camille Corot fut aussi un immense peintre de figures ; Degas l’estimait d’ailleurs tout particulièrement en ce domaine, soulignant sa modernité.
Portraits d’intimes et nus étranges, paysannes romaines et moines absorbés dans la lecture, enfants et modèles d’ateliers, femmes à la mode et hommes en armure…ces toiles furent peu ou jamais montrées par Corot. Devant ces tableaux d'une formidable délicatesse et d'une belle retenue (de La femme à la perle, au Louvre, transposition lointaine de La Joconde, en passant par la jeune femme pensive de La lecture interrompue, à l'Art Institute de Chicago), une évidence s'impose : Corot, est un merveilleux portraitiste !
Riche d’une soixantaine de chefs-d’oeuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, l’exposition organisée par le musée
Marmottan Monet entend mettre en lumière cet aspect aussi original que brillant de la production de celui qui fut le premier paysagiste moderne.

En savoir plus

Date limite d’inscription : lundi 30 avril

Tarif

15,50 € agent ADP, CE, conjoint, enfants à charge
31 € pour les retraités et extérieurs s'il reste des places

Le prix comprend
L’entrée au musée
L'accompagnement d’une conférencière

2018 04 PotagerLe potager du Roi

Versailles

Samedi 12 mai à 10h30

Saviez-vous que le potager du Roi, d’une superficie de neuf hectares, se trouve en plein coeur du centre historique de Versailles, à peine à quelques minutes à pied du château ? Ne manquez la visite de ce lieu préservé et étonnant sous aucun prétexte : le charme opèrera dès que vous franchirez le mur d’enceinte…
C’est Louis XIV qui chargea Jean-Baptiste de La Quintinie d’aménager un potager sur l’emplacement d’un marécage surnommé “l'étang puant”. La construction dura cinq ans, de 1678 à 1683, et il dut faire preuve d’ingéniosité pour parer à la nature marécageuse du terrain : c’est ainsi qu’il mit en place un aqueduc souterrain, des pierrées de drainage ainsi que des cultures surélevées.
La Quintinie développa également des techniques de culture qui lui permirent d’offrir à Louis XIV et à sa cour des fruits et légumes rares, produits à contre saison, comme par exemple des asperges en janvier, des fraises en mars, des figues et même des melons !
Aujourd’hui, le potager – classé monument historique et jardin remarquable – est ouvert au public et abrite l'École nationale supérieure de paysage. Les jardiniers y perpétuent l'art de la taille et cultivent une grande diversité de fruits et légumes dans un jardin à la Française.

En savoir plus

Date limite d’inscription : lundi 30 avril

Tarif

5 € agent ADP, CE, conjoint, enfants à charge
10 € pour les retraités et extérieurs s'il reste des places

Le prix comprend
L’entrée au musée
L'accompagnement d’une conférencière